Weekend in Detroit

Hello ☀️

It was Jacob’s 27th birthday on October 13 and we wanted to do something special for   the weekend so we decided to rent a car and drive from Chicago to Detroit. The drive is supposed to be 4h30, it took us a bit more as we stopped along the way in some super cute towns in Michigan like Saugatuck, South Haven and Marshall, which I highly recommend.

C’était l’anniversaire de Jacob le 13 octobre et nous voulions faire quelque chose de spécial, nous avons donc loué une voiture pour aller à Détroit depuis Chicago. Le trajet dure 4h30 normalement mais nous avons mis un peu plus de temps car nous nous sommes arrêtés sur la route dans des petites villes dans le Michigan : Saugatuck, South Haven et Marshall, des endroits très jolis que je recommande vivement. 

IMG_5574.JPG

Saugatuck is a small town of less than a thousand inhabitants located by the lake Michigan and has lots of nice art galleries and original stores. It’s a great place to stop for lunch on your way to Detroit!

Saugatuck est une petite ville qui compte moins de mille habitants, située au bord du lac Michigan et dotée d’un grand nombre de galleries d’art et de petites boutiques. C’est un endroit parfait pour s’arrêter entre Chicago et Détroit. 

IMG_5584 edited

IMG_5588

IMG_5583 copy

IMG_5586 edited

Arrival in Detroit, Michigan! The city has or had quite a bad reputation and is one of the most dangerous places in the USA crime rate wise. However, we felt completely fine and it seems like the city is changing a lot! There were so many cool restaurants, cafes and bars and we really enjoyed our time there. One thing I really wanted to do was to check out the murals, especially the Greetings from Chicago one, it was beautiful! We spotted some other really cool ones in other parts of the city as well.

Arrivée à Detroit dans le Michigan ! C’est une ville qui a ou qui avait en tout cas une très mauvaise réputation et reste l’un des endroits les plus dangereux des Etats-Unis de part son taux de criminalité. Pourtant, nous ne nous sommes pas du tout sentis en danger au centre ville ni dans les quartiers de banlieue, la ville semble être en plein changement et il y a de nombreux restaurants branchés, cafés et bars hypsters. Une des choses que je voulais à tout prix voir ici sont les graffitis, notamment celui de Bienvenue à Chicago, qui est vraiment impressionnant et magnifique en vrai. Il y en avait d’autres aussi très sympas aux quatre coins de la ville. 

IMG_2022.JPG

IMG_2024.JPG

IMG_1865 2

IMG_1917.JPG

IMG_1932

IMG_1954

The second thing I really wanted to do while in Detroit was to go around the famous neighbourhoods with old abandoned houses. Detroit counts at least 100,000 abandoned buildings and houses. So many of them were beautiful and I would love to renovate them. We went to some neighbourhoods where almost half of the houses were empty but we also saw many places under renovation.

La deuxième chose que je voulais faire pendant notre weekend ici était de nous balader dans les vieux quartiers où les maisons sont abandonnées. Il y a plus de 100 000 bâtiments et maisons abandonnés à Détroit. De nombreuses maisons datent de l’époque victorienne et sont vraiment magnifiques. Dans certains quartiers, plus de la moitié des habitations sont abandonnées mais nous en avons aussi vu en pleine rénovation et de plus en plus de quartiers sont réhabilités. 

IMG_5659

58C74201-1957-415A-B10F-77F2900A3A44

27A28D5A-2F3A-4F85-A8CA-6D0302FFAB06

IMG_2014

IMG_5660

On Sunday, we drove to Greenfield Village in Dearborn which is the largest indoor-outdoor museum complex in the USA. The village is 100 years old and you can visit old houses and farms and imagine how life in Michigan was back then. You can also visit the Henry Ford museum as well as a replica of Thomas Edison’s laboratory. I just loved walking around the countryside and seeing cows, horses and sheep after being in big cities for so long.

Le dimanche, nous sommes allés à Greenfield Village à Dearborn. C’est le plus grand musée des Etats-Unis avec une grande partie à ciel ouvert. Le village a été fondé il y a 100 ans et nous avons pu visiter des vieilles maisons et fermes gardées en état et ainsi imaginer la vie des paysans de l’époque. Le musée Henry Ford se trouve ici ainsi qu’une réplique du laboratoire de Floride de Thomas Edison. J’ai juste adoré me balader à la campagne, voir des chevaux, vaches et moutons après des mois passés dans des grandes villes comme Shanghai et Chicago.

IMG_2027

IMG_2030

On Saturday night, we had drinks at The Library, a beautiful bar at The Detroit Club which was formed in 1882. All the cocktails are actually named after famous books from Hemingway and other American authors. We then had dinner at London Chop House as Jacob was craving a good steak for his birthday. There was a jazz concert and the food was delicious!

Le samedi soir, nous avons bu un cocktail dans le bar The Library, situé dans Le Club de Détroit, un club privé fondé en 1882. Tous les cocktails ont des noms de livres d’Hemingway ou d’autres auteurs américains. Nous avons ensuite diné au London Chop House, un steakhouse, pour que Jacob puisse manger un steak pour son anniversaire. Il y avait un concert de jazz et nous nous sommes régalés !

010cf860-4cf3-4ad2-acee-2789a93cec70

IMG_5630

I loved Detroit and I think it’s a city that has so much to offer! Can’t wait to be back there soon and to discover more! xx

J’ai adoré Détroit et je pense que c’est une ville qui a beaucoup à offrir. J’ai hâte d’y retourner et d’en découvrir un peu plus sur son histoire !

E7B11933-BEB3-47F7-9E89-B28C445CEA6C.JPG

 

Chinese Facts Part II

Hello ☀️

Thank you so much for your kind comments on Chinese Facts Part I! As promised, here is the second part of the article! I hope you like it as much as the first one. Enjoy!

Merci encore pour vos supers commentaires sur mon article Chinese Facts Part I! Comme promis, voici la deuxième partie de l’article. J’espère que ça vous plaira autant que la première. Bonne lecture!

I had taken mandarin classes for two years at university, but it was only one hour per week and nothing more than a brief introduction class to the language. I barely remembered 10 words when Jacob got the opportunity to move to Shanghai for 6 months with his job. That was my chance. I was gonna learn mandarin properly and have 3 hours of classes everyday for 4 months. What I found fascinating with learning mandarin was the history behind every character. I wasn’t only learning a language but so many cultural facts and old Chinese stories. Enjoy 🙂

J’ai pris des cours de mandarin pendant 2 ans à l’université mais c’était un cours d’introduction assez basique. Je pouvais à peine me souvenir de 10 mots lorsque Jacob eut l’opportunité de partir travailler à Shanghai pendant 6 mois. C’était ma chance. J’allais le retrouver là-bas et avoir 3 heures par jour de mandarin pendant 4 mois. Ce que j’ai aimé le plus dans l’apprentissage du mandarin a été de découvrir de nombreux aspects culturels et historiques. Je n’apprenais pas seulement une langue mais bien plus sur la vie en Chine et sur les vieilles légendes Chinoises. Bonne lecture 🙂

IMG_9824

Fish: wealth and prosperity in China

In mandarin, fish (鱼 in Chinese characters) is pronounced “Yú” which is a homophone for “abundance” or “affluence”. By putting dead fishes hanging in front of their houses, people hope to bring abundance and prosperity into their homes. Moreover, Chinese people love to feed the fishes in the different parcs of the city and this animal is very present in Chinese art.

Le poisson : richesse et prospérité en Chine

En mandarin, poisson (é±¼ en caractères chinois) est prononcé “Yú” et est l’homophone des mots “abondance” ou “affluence”. En accrochant des poissons morts devant leurs maisons, certaines familles espèrent apporter de l’abondance et de la prospérité dans leur foyer. D’ailleurs les chinois adorent nourrir les poissons dans les différents parcs de la ville et cet animal est très présent dans l’art chinois. 

5796485577702211547_IMG_9360

784130377657612984_IMG_9362

Gifts in China

The meaning of words and of their homophones is extremely important in Chinese culture. Many objects cannot be given as presents in China because of what their homophones sound like for instance. Among those, shoes, umbrellas or clocks are objects that you cannot give as they represent the evil, bad luck or breaking up.

When buying flowers to your lover in China, you must buy 11 of them. Which actually means 1+1. 1 for the heart and 1 for the head or I love you with my all my head and with all my heart. If you can afford it, the best would be to buy 999 flowers or even 9999 as the number 9 (久 in chinese characters) is pronounced “jiu” which a homophone for the word “eternity”.

Cadeaux en Chine

La signification des mots et de leurs homophones est très importante dans la culture chinoise. Ainsi, il existe un grand nombre d’objets qu’on ne peut pas offrir à cause de leur connotation ou de celle de leurs homophones, notamment les chaussures, les parapluies ou encore les horloges qui représentent le mal, la malchance ou encore la séparation. 

Quand on offre des fleurs à sa bien aimée en Chine, il faut lui en acheter 11. Ce qui signifie en réalité 1+1. 1 pour le coeur et 1 pour la tête, ou je t’aime avec la tête et avec le coeur. Si on a les moyens, le mieux est d’acheter 999 fleurs ou encore 9999, car le chiffre 9 (久en caractères chinois) est prononcé “jiu”, et est l’homophone du mot “éternité”.

IMG_6399

IMG_6552

IMG_6549

My favorite expression: Mamahuhu (马马虎虎)

I still don’t really understand the way Chinese people act and I find it difficult to really know what they think. My favourite expression is actually Mamahuhu (马马虎虎), which means literally Horse Horse Tiger Tiger. It means neither good or bad and it could be translated by So So in English. My mandarin teacher was telling me a little anecdote during class. After a high school exam, her daughter came home and told her it went Mamahuhu. My teacher had therefore no clue if it went well or bad… and she had to ask her daughter to clarify. I think that this expression represents well the chinese way of thinking and I also love the story behind it.

The legend says that an artist who was a very average and misunderstood painter started a painting of a tiger but a customer asked him to paint a horse instead. He didn’t have the time to start the painting again and he had already done the head of the tiger, therefore he decided to add the body of a horse to the tiger head. The customer thought that the animal represented was weird and refused to buy the painting. The painter, proud of his work Horse-Tiger decided to hang the painting in his living room. A few days later, his elder son asked him which animal it was. The painter answered that it was a tiger. Later on, his younger son asked him the same thing but this time he said it was a horse.

A day, the elder son saw a horse. Thinking it was a tiger, he killed it, which cost a lot of money to his father who had to pay fees to the owner of the animal. Then, the youngest son came face to face with a tiger. Thinking it was a horse, he got eaten trying to ride it.

The painter took off sadly the painting from the wall and burned it, he then wrote this poem: 

“Horse-tiger, horse-tiger, you look like both a horse and a tiger. Because of you, my elder son was killed by a horse, because of you, my younger son was eaten by a tiger. This drawing of a horse-tiger burnt my house to ashes. May honest people never imitate me !”

Je n’arrive toujours pas à comprendre les chinois. Je pense qu’ils sont difficiles à cerner et on ne sait jamais ce qu’ils pensent vraiment. Mon expression favorite est d’ailleurs Mamahuhu (马马虎虎), qui veut dire littéralement Cheval Cheval Tigre Tigre. Cela veut dire ni bon ni mauvais. On pourrait traduire ça par Couci-Couça en français. Ma professeure de mandarin m’a racontée une petite anecdote concernant cette expression. Après un examen scolaire, sa fille est rentrée à la maison et lui dit que ça c’était passé Mamahuhu. Sa mère n’avait donc aucun moyen de savoir si cela c’était bien passé ou non et a du demander quelques précisions. Je trouve que cette expression représente bien le mode de fonctionner chinois et d’ailleurs j’aime beaucoup son histoire. 

La légende raconte qu’un peintre, qui n’était pas très bon et vraiment incompris des  gens, avait commencé à peindre un tigre mais qu’un client lui demanda de peindre un cheval à la place. N’ayant pas beaucoup de temps, le peintre, qui avait déjà peint la tête de tigre, rajouta donc un corps de cheval. Le client trouva que l’animal représenté était bizarre et il refusa de l’acheter. Le peintre, fier de son tableau Cheval-Tigre l’accrocha dans son salon. Quelques jours plus tard, son fils ainé lui demanda quel animal c’était. Le peintre lui répondit que c’était un tigre. Plus tard, son fils cadet lui demanda la même chose et son père lui répondit que c’était un cheval.

Un jour, le fils ainé vu un cheval. Pensant que c’était un tigre, il le tua, ce qui couta beaucoup d’argent à son père qui du payer des frais au propriétaire de la pauvre bête. Puis, le fils cadet tomba nez à nez avec un tigre. Pensant que c’était un cheval, il se fit dévorer en essayant de le monter.

Le peintre décrocha alors tristement le tableau du mur, le brula et écrivit ce poème.

« Cheval-tigre, cheval-tigre, tu ressembles à la fois au cheval et au tigre. A cause de toi, mon fils aîné a tué un cheval de son arc, à cause de toi, mon fils cadet s’est fait dévorer par un tigre. Ce dessin d’un cheval-tigre a réduit en cendres ma maison. Puissent les honnêtes gens ne jamais m’imiter ! »

There is also another version to the story which would be that the painter started painting an animal and changed his mind halfway through the painting and started painting another animal. The customers then started arguing about if it was a horse or a tiger and the expression Mamahuhu was born to describe something between something!

Il existe aussi d’autres versions de cette légende. L’une d’elles raconte qu’un peintre assez médiocre commença à peindre un animal puis changea d’avis alors que le tableau était à moitié fait. Les clients se disputèrent ensuite pour savoir si cela représentait un cheval ou un tigre et l’expression Mamahuhu est née afin de décrire quelque chose entre les deux !

IMG_9702

IMG_9705

And to finish this post, a few personal questions I have about Chinese culture and people: How can they eat chicken feet? Why do they dress up and dye animals? How did they come up with the idea of Cricket Fighting? Finally, how but how can they do the Asian Squat for hours, while eating, smoking waiting, talking…?

Et pour finir cet article, quelques petites interrogations personnelles sur la culture chinoise et les chinois : Comment font-ils pour manger des pattes de poule ? Pourquoi aiment-ils déguiser et teindre les animaux ? Comment leur est venue l’idée des combats de criquets ? Enfin, comment mais comment font-ils pour rester assis façon Asian Squat pendant des heures ? 

IMG_6710.JPG

IMG_6705

430890682686820226_IMG_6714.JPG

IMG_6069.JPG

IMG_6075.JPG

IMG_9390

IMG_6061.JPG

IMG_9374

That’s it for today, I hope you will find Chinese culture as fascinating as I do ! 😀

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que vous trouverez la culture chinoise aussi fascinante que moi ! 😀

Chinese Facts Part I

(En français plus bas)

你好! 我很喜欢中国! 这是我的照片! 🇨🇳😀

I am just coming back from 4 months in China. 4 months spent to learn mandarin but also to understand the country, its habitants and traditions. China is a strange place. A country where tradition clashes with modernity but where the ancient and the new goes so well together. In the city of almost 30 million inhabitants that is Shanghai, these contrasts are crazy! People selling fishes and turtles in the street, groups of men eating, smoking and shouting, youngsters taking selfies, cameras everywhere in the middle of hundreds of electrical cables… It’s the Shanghai of today, of yesterday and of tomorrow.

I’m sharing here some facts that really struck me when I first moved to Shanghai. Enjoy! ☺️

Je rentre tout juste de 4 mois passés en Chine. 4 mois à apprendre le mandarin mais aussi à comprendre le pays, ses habitants et ses coutumes. La Chine reste pour moi un lieu étrange. Un pays où les traditions clashent avec la modernité mais où l’ancien et le nouveau n’est jamais aussi bien allé ensemble. Dans la ville de presque 30 millions d’habitants qu’est Shanghai, ces contrastes sont frappants. Des vendeurs de poissons et de tortues ambulants, des hommes torses nus, qui mangent, qui fument et qui parlent fort, des jeunes qui se prennent en selfie, des caméras partout au milieu de milliers de cables électriques… C’est le Shanghai d’aujourd’hui, celui de hier et celui de demain.

Je partage avec vous ici quelques anecdotes qui m’ont marquée quand je suis arrivée à Shanghai. Bonne lecture ☺️

IMG_0785

IMG_0791

521302724987845775_IMG_9313

The Beijing Bikini

The Beijing Bikini is a very common thing to see in the streets of Shanghai and all over China. When the summer comes, many old men pull up their shirts and show their bellies. Some even take off their shirts completely and walk around, proud and happy. Apparently, having their shirt up on their chest cools them off and when the temperature reached almost 40 degrees outside and 100% humid in Shanghai, Shanghainese did not hesitate and starting showing off their bellies! Recently, the government started actions against this practice such as fines in certain cities as it is now seen as irrespecutful. I haven’t seen any young people dare to do it. If the measures taken by the government continue this tradition should disappear in the next decades.

Le Beijing Bikini ou Bikini Pékinois est une pratique très courante à Shanghai et dans toute la Chine. Dès le début des fortes chaleurs d’été, un grand nombre d’hommes d’âge mur, se trimballent dans les rues avec leur tee-shirt remonté sur la poitrine, ou pour certains même, torse nu. Leur ventre protubérant à l’air libre leur permet de se rafraîchir un peu et quand la température atteignait presque les 40 degrés avec un taux d’humidité à 100% au mois de juillet, les Shanghaïens n’hésitaient pas une seule seconde et s’exhibaient ! Le gouvernement commence tout juste à metre en place des mesures contre cette pratique, désormais jugée irrespectueuse et aucun jeunes de Shanghai n’oseraient se montrer ainsi. Cette tradition devrait alors disparaitre dans quelques décennies. Plus d’infos ici.

IMG_9797

IMG_0396

IMG_0858

IMG_0857

The Split Pants

Despite the presence of thousands of public toilets in Shanghai, it still happens to see toddlers defecate in the street. As some kids wear split pants, it makes it very easy for them to do so. It’s obviously quite rare to see this happen in the streets of Shanghai and new generations of Shanghainese seem to find this practice quite shocking. 

Malgré la présence de milliers de toilettes publics à Shanghai, il arrive encore de voir de jeunes enfants faire leurs besoins dans la rue grâce à une petite fente cousue sur leurs pantalons. Il est évidemment de plus en plus rare de voir ça à Shanghai et les nouvelles générations de Shanghaïens sont de plus en plus choqués par ces pratiques.

IMG_9820.JPG

IMG_0765

Chinese Food

People do not eat dogs nor cats in Shanghai, however they eat turtles, frogs, chicken feet and insects. According to my mandarin teacher: “only crazy people eat cats and we can find dog meat in a certain Chinese region but otherwise it’s quite rare.”

A Shanghai, les gens ne mangent pas de chiens ni de chats, par contre, ils mangent des tortues, des grenouilles, des pattes de poulet et des insectes. D’après ma professeure de chinois : “seuls les gens fous mangent des chats et on trouve de la viande canine dans une région chinoise mais sinon cela reste rare.” 

341226926942780854_IMG_9314

IMG_0805

IMG_2099.JPG

I hope you enjoyed this first article on Chinese Facts, stay tuned for more!

J’espère que vous avez aimé cet article, à très vite pour quelques autres anecdotes !

 

再见!